tenir

I.
TENIR. v. act. Avoir à la main, avoir entre les mains. Tenir un livre. tenir une espée. tenez bien cela. tenez-le ferme. je le tiens bien, il ne m'eschapera pas. tenir quelqu'un par le bras, par le corps. se tenir les costez de rire. tenir les resnes des chevaux. tenir le gouvernail d'un vaisseau. tenir le timon d'un navire.
On dit prov. & fig. qu'Il n'y en a point de plus empesché que celuy qui tient la queüe de la poële, pour dire, que Celuy qui est chargé du soin principal d'une affaire, est tousjours celuy qui a le plus de peine & d'embarras.
On dit prov. Tenir le Loup par les oreilles, pour dire, Ne sçavoir quel parti prendre, parce qu'il y a du peril de tous costez.
On dit fig. & prov. qu'Un homme tient le bon bout pardevers soy, pour dire, qu'Il est nanti, qu'il a des asseurances.
On dit fig. qu'Un homme veut tousjours tenir le dé dans la conversation, Quand il veut s'en rendre le maistre, & tousjours parler.
On dit aussi d'Un fou, d'un furieux, qu'Il faut le tenir à quatre, pour dire, qu'Il faut estre plusieurs à le tenir, & fig. d'un homme emporté & difficile, qu'Il faut le tenir à quatre, pour dire, qu'On a de la peine à le contenir, à l'empescher de faire des violences. On dit aussi d'Un homme qui fait le difficile dans un accommodement qu'Il se fait tenir à quatre.
On dit prov. Un tien vaux mieux que deux tu l'auras, pour dire, que La possession d'un bien present quelque modique qu'il soit, vaut mieux que l'esperance d'un plus grand bien avenir & incertain. Et on dit prov. & popul. A un homme de qui on veut se mocquer, en faisant semblant de luy vouloir donner une chose qu'on ne luy donne pas. Serrez la main & dites que vous ne tenez rien.
On dit aussi prov. & par raillerie, d'Un homme qui manque à reüssir dans quelque chose, qu'Il ne tient rien. Il pensoit toucher cet argent, avoir cette charge, mais il ne tient rien. il croyoit vous attraper, mais il ne tient rien.
On dit encore prov. & fig. & par une espece de joye maligne, d'Un homme à qui il arrive quelque chose de fascheux, de désagreable, d'embarrassant, de honteux, qu'il s'est en quelque sorte attiré, qu'Il en tient. il a perdu son procez, il en tient. il n'a rien à repliquer à cela, il en tient. elle luy a donné dans la veuë, il en tient. il a beu plus que de raison, il en tient.
On dit aussi prov. d'Un homme, de qui on a peine à ravoir ce qu'il a pris, qu'Il tient bien ce qu'il tient: Et prov. & fig. qu'On tient un homme, pour dire, qu'On l'a réduit en tel estat qu'il ne peut plus trouver d'eschapatoire, qu'il ne peur plus éluder comme auparavant. Il a beau faire à present, je le tiens.
On dit, Tenir un enfant sur les fonds de Baptesme, pour dire, En estre le Parrain ou la Marraine. Et fig. Tenir quelqu'un sur les fonds, pour dire, S'entretenir de luy avec d'autres personnes, soit en bien, soit en mal. Vous avez bien fait de venir, nous vous tenions sur les fonds. On dit aussi fig. Dans le mesme sens, Tenir quelqu'un sur le tapis.
Tenir sign. aussi, Posseder. Les Mahometans tiennent les plus belles Provinces de l'Asie. tenir un païs en souveraineté. tenir une terre en fief. en franc-alleu. tenir une terre à ferme, à bail. tenir une maison à loyer, à bail judiciaire. ce Prince ne tint l'empire que peu de temps. ce Pape mourut aprés avoir tenu le siege dix ans entiers.
On dit, Tenir une terre par ses mains, pour dire, La faire valoir soy-mesme, & la faire cultiver. Et cela ne se dit que du proprietaire de la terre.
On dit, Tenir une terre à foy & hommage de quelqu'un, pour dire, Posseder une terre qui releve de quelqu'un à foy & hommage. Les Rois d'Angleterre ont tenu autrefois l'Aquitaine à foy & hommage de la France. On dit aussi absol. Tenir de quelqu'un, pour dire, Relever de quelqu'un à cause de quelque terre. Un tel Prince tient de l'Empire. je tiens d'un tel Seigneur.
On dit, d'Une ville, d'une place de guerre, qu'On la tient pour le service d'un Prince, pour dire, qu'On y commande, qu'on la garde sous l'authorité, & pour les interests du Prince. Il se jetta dans la place & la tint pour le Roy, pour le service du Roy. Et on dit, Tenir une place contre une armée ennemie, pour dire, La deffendre contre une armée ennemie.
On dit fig. qu'On ne tient rien de quelqu'un, pour dire, qu'On ne dépend point de luy. Vous n'avez rien à luy commander, il ne tient rien de vous. On dit aussi figur. qu'On tient quelque chose de quelqu'un, pour dire, qu'On luy en a l'obligation. Tout ce qu'il a, il le tient de vostre liberalité. c'est une grace que je tiens du Roy seul. c'est de vous qu'il tient son avancement, sa fortune. s'il a quelque chose de bon, il le tient des bons exemples qu'on luy a donnez. les enfans tiennent la vie de leurs peres & de leurs meres. On dit aussi, Tenir la vie de quelqu'un, pour dire, Luy avoir obligation de nous avoir sauvé la vie.
On dit aussi, Tenir quelque chose de quelqu'un, pour dire, L'avoir appris de quelqu'un. De qui tenez- vous cela? je tiens ce secret là, ce remede la d'un homme habile. c'est une nouvelle que je tiens de bonne part.
On dit, Tenir une chose de race, de naissance, pour dire, que C'est une chose qui s'est transmise avec le sang, & qu'on a receuë de ses ancestres, qu'on a apportée en naissant. Ils sont tous civils & honnestes de cette maison-là, ils tiennent cela de race. On dit aussi, Tenir quelque chose de son pere, & de sa mere, pour dire, Leur ressembler en cela, Et absolument, Tenir de son pere & de sa mere, pour dire, Leur ressembler, soit par la personne & par les façons de faire, soit par les inclinations, & par les moeurs. Il est timide & embarrassé, il tient cela de son pere. il tient beaucoup de son pere, il en a tous les traits. On dit dans le mesme sens, d'Un enfant qui ressemble en quelque chose à son pere ou a sa mere, qu'Il a de qui tenir. il est bien fait, il a de qui tenir, car son pere estoit un des hommes du monde le mieux fait. il est brave, il a de qui tenir.
On se sert aussi du mot de Tenir, En parlant des maladies de corps & d'esprit, & des differentes passions de l'ame dont on est comme possedé & saisi. Il y a long-temps que ce mal là le tient, que la fiévre le tient. quand son accez le tient. dez qu'une fois sa verve le tient. si-tost que la colère le tient, il n'est plus maistre de luy. sa belle humeur le tient. En ce sens, on dit, d'Un homme, qu'A-t-il? qu'est-ce qui le tient? pour dire, Quel sujet, quelle raison a-t-il de faire comme il fait? Je sçay bien ce qui le tient.
Tenir, signifie aussi, Occuper un espace, une place. L'armée tenoit deux lieues de pays. une forest qui tient trente lieuës de long. serrez-vous un peu, vous tenez trop de place.
On dit, Tenir une maison, un appartement, pour dire, Occuper une maison, un appartement pour son logement. Il tient la maison toute entiere. il ne tient qu'un appartement. il tient le premier estage, le second estage.
On dit en termes de guerre, qu'Une armée tient la campagne, pour dire, qu'Elle est en campagne, en estat de s'opposer aux ennemis, ou d'entreprendre sur eux.
On dit, Tenir prison, pour dire, Demeurer en prison. Et, Tenir le lit, tenir la chambre, pour dire, Demeurer dans son lit, dans sa chambre. Il a esté ordonné qu'il tiendra prison, jusqu'à ce qu'il ait pû payer. il tient le lit depuis quelques jours. il tient la chambre, parce qu'il est un peu incommodé.
On se sert aussi du mot de Tenir, En parlant de l'ordre dans lequel les personnes ou les choses sont placées; du rang qu'elles occupent soit en effet, soit dans l'opinion des hommes. Il faut que dans les compagnies chacun tienne son rang. les livres de Theologie tiennent tout le premier rang de ses tablettes. entre les quatre elements le feu tient le premier lieu. la liberalité tient le milieu entre la prodigalité & l'avarice.
On dit fig. qu'Un homme tient bien son rang, sa place, son poste, pour dire, qu'Il occupe dignement l'employ où il est, qu'il l'exerce avec dignité, avec capacité. On dit à peu prés dans le mesme sens, qu'Il tient bien son coin: Et on dit, Tenir le milieu dans une affaire, pour dire, Prendre un temperament, un expedient entre deux extremitez, entre deux choses opposées.
On dit en termes de Musique, Tenir sa partie, pour dire, Chanter sa partie. Et on dit fig. qu'Un homme tient bien sa partie, pour dire, qu'Il s'acquitte bien de ce qu'il doit, qu'il fait bien ce qu'il a à faire dans l'employ qu'il a.
Tenir, se dit aussi, En parlant de certains lieux que l'on occupe, de certaines choses dont on fait mestier & profession pour l'utilité & la commodité du public. Tenir auberge. tenir hostellerie. tenir chambre garnie. tenir cabaret. tenir boutique. tenir banque. tenir petites escoles. tenir academie à monter à cheval.
Tenir, se dit aussi, En parlant des Assemblées, des fonctions publiques soit ordinaires, soit extraordinaires qui regardent le gouvernement & la police d'un Estat. Le Pape aprés avoir tenu le Concile. le Pape tenoit Consistoire, tenoit Chapelle. le Roy tenoit alors les Estats. les jours que le Roy tient Conseil. le Roy tenant son lit de Justice. quand le Chancelier tient le sceau. les Commissaires du Roy tenoient alors les grands Jours. tenir les plaids. tenir les assises.
On dit prov. & figur. d'Un homme qui avoit accoustumé de faire de frequentes visites dans une maison, & qui y va plus rarement, qu'Il tient bien ses grands jours.
Tenir, signifie aussi, Mettre & garder en quelque lieu. Il tient son argent dans son cabinet. on ne sçait où il tient son argent. il faut tenir cela à la cave pour le conserver. il tient tous ses papiers sous la clef. on a tenu cela trop long temps enfermé. c'est un homme qu'on tient enfermé il y a long-temps. on le tient en prison.
On dit, qu'Un homme tient sa femme à la campagne, pour dire, qu'Il l'oblige de demeurer à la campagne, qu'Il tient son fils au College, à l'Académie, pour dire, qu'Il l'a mis au College, à l'Académie, pour y estudier, pour y faire ses exercices. Et on dit, Tenir des Escoliers en pension, pour dire, Les avoir en pension chez soy.
On dit aussi, qu'Un homme en tient un autre chez luy, pour dire, qu'Il le loge & luy donne sa table: Et on dit encore, Tenir quelqu'un chez soy, pour dire, l'Avoir chez-soy. Puisque nous vous tenons icy, nous ne vous laisserons pas partir si-tost.
Tenir, signifie aussi, Renfermer en un certain espace, dans une certaine mesure. Cette grange peut tenir dix milliers de gerbes. un muid doit tenir tant de pintes. une bouteille qui tient trois chopines. un verre qui tient demi septier.
On dit, d'Un muid, d'un sceau, &c. qu'Il tient bien l'eau, qu'il tient bien le vin, pour dire, que L'eau, ou le vin qu'on y met ne s'enfuit point.
Tenir, signifie aussi, Arrester, fixer. Il est si vif, si remuant qu'on ne le sçauroit tenir.
Il signifie encore, Reprimer, empescher de faire, de dire. C'est un homme qui ne peut pas tenir sa langue. quand il est une fois en train de parler, rien ne le peut tenir.
On dit, Tenir quelqu'un de court, pour dire, Ne luy laisser pas la liberté de faire ce qu'il voudroit. Et on dit, qu'Un employ tient en sujettion, pour dire, qu'Il ne laisse guere de loisir, guere de temps libre.
On dit, Tenir rigueur à quelqu'un, pour dire, Le traiter avec rigueur, ne luy faire aucune grace: Et on dit aussi fig. a peu prés dans le mesme sens. Tenir le pied sur la gorge à quelqu'un.
On dit prov. & absolument, Il n'y a rien qui tienne, pour dire, Il n'y a aucune consideration de difficulté, de peril, qui puisse m'empescher de faire ce que j'ay resolu.
En ce sens, Tenir, S'employe avec les pronoms personnels. Il ne sçauroit se tenir de parler. il ne se tiendra jamais de joüer. il ne s'en peut tenir. je ne pus me tenir de luy dire que cela n'estoit pas bien. On
dit communement à une personne qui importune par des gestes incommodes ou trop libres. Tenez- vous.
Tenir, signifie aussi, Faire estre, faire demeurer dans un certain estat, dans une certaine situation, dans une certaine posture. Tenir les peuples dans le devoir. tenir des enfans dans un grand respect, les tenir dans une grande sujettion. une forteresse qui tient le pays en bride. il tient tout le monde en suspens. cette affaire tient toutes choses en eschec. tenir quelqu'un le bec en l'eau. cette nouvelle le tient alerte, le tient en cervelle. tenir toutes choses en bon estat. tenir sa maison propre. tenir des enfans proprement vestus. tenir le bien d'un homme saisi. tenir une ville bloquée. tenir une place assiegée. tenir les portes fermées. tenir les fenestres ouvertes. tenir les flambeaux allumez. cela tient le teint frais. tenir ses cheveux frisez. tenir les yeux ouverts. tenir la veuë basse. tenir les mains jointes. tenir la teste droite.
En ce sens, Tenir, S'employe aussi avec les pronoms personnels. Se tenir les bras croisez. se tenir à ne rien faire. se tenir tousjours propre. se tenir caché. se tenir clos & couvert. faire exercice pour se tenir en haleine.
Tenir, signifie aussi, Occuper durant quelque temps. C'est une ceremonie qui est longue, elle vous tiendra long temps. il nous a tenus deux heures à ne rien faire. je ne vous tiendray guere. cela m'a tenu plus que je ne pensois. cet Avocat tint toute l'Audience.
Tenir, signifie aussi, Reputer, estimer, croire. Je tiens cela vray, puisque vous me le dites. je tiens que cela a besoin d'explication. je tiens ces deux opinions là également soustenables. de ces deux estoffes là je tiens la premiere la plus belle. je tiens que la premiere est la plus belle. je tiens la premiere pour la plus belle. je tiens l'affaire faite à l'heure qu'il est. je le tiens honneste homme. je le tiens pour honneste homme. c'est un homme que l'on tient ruiné. si vous me venez voir je tiendray cela à honneur.
On dit communement. Je me le tiens pour dit, pour dire, Il n'est pas besoin que vous m'en avertissiez davantage, que vous m'en fassiez davantage souvenir. On dit aussi, Tenez-vous pour dit que, pour dire, Soyez assuré que. Et on dit encore, Se le tenir pour dit, pour dire, Avoir une espece de pressentiment & de certitude d'une chose qu'on craint.
En ce sens, Tenir, S'employe aussi avec les pronoms personnels. Je me tiens heureux d'avoir pû vous servir en quelque chose. dez qu'il apprit cela il se tint perdu. il ne se tient pas encore pour battu. je me tiens pour satisfait.
Tenir, En parlant de chemin, de route, signifie, Suivre un chemin, une route, aller par un chemin, par une route. Je l'ay rencontré, il tenoit le chemin de Lion. quelle route tiendrez-vous? il y a divers chemins à tenir. On dit fig. dans ce sens, Tenir une bonne conduite, une mauvaise conduite, pour dire, Se conduire bien, se conduire mal. Il tient une estrange conduite depuis quelque temps. Et on dit aussi fig. Tenir un opinion, une maxime, un sentiment &c. pour dire, Suivre une opinion, une maxime, un sentiment &c. L'opinion que vous tenez, les maximes qu'ils tiennent sont opposées aux nostres. selon la loy que nous tenons. On dit dans un sens à peu prés pareil, Tenir le parti de quelqu'un, pour dire, Suivre le parti de quelqu'un, estre du parti de quelqu'un.
On dit, Tenir sa parole, tenir sa promesse, pour dire, Observer exactement sa parole, sa promesse. Je vous tiendray ce que je vous ay promis. vous ne m'avez pas tenu parole. On dit prov. Promettre & tenir sont deux, pour dire, que Souvent on manque à tenir ce qu'on a promis.
On dit, Tenir des discours, tenir un propos, tenir un langage, pour dire, Faire de certains discours, de certains propos, dire de certaines choses. Il tient des discours un peu libres. aux propos qu'il me tint, je vis bien qu'il ne falloit rien attendre de luy. vous me tenez un langage qui me surprend.
On dit, Tenir sa colere, tenir son coeur, tenir son courage, pour dire, Persister dans son ressentiment. Il est prompt, mais il ne tient pas sa colere. Et on dit, Tenir sa gravité. tenir sa morgue, pour dire, Affecter d'avoir une mine grave, une mine fiere & dédaigneuse.
On dit, Tenir table, pour dire, Donner ordinairement à manger chez soy à ses amis, sans qu'il soit besoin de les inviter. Il tient table, il tient une grande table. On dit aussi, Tenir table, pour dire, Demeurer long-temps à table. Il y a deux heures qu'il tient table. Et on dit, de Celuy qui a soin de faire les honneurs d'une table, & qui commande à ceux qui la servent, que C'est luy qui tient la table. Chez le Roy en l'absence du premier Maistre d'Hostel, c'est le Maistre d'hostel ordinaire qui tient la table.
On dit, Tenir la plume dans une compagnie, pour dire, Estre préposé pour escrire les actes, les deliberations d'une assemblée. Tenir la caisse chez un banquier, chez un receveur &c. pour dire, Estre chargé du soin de recevoir & de payer l'argent pour un banquier, pour un receveur &c. Et, Tenir le livre, le registre chez un banquier, chez un receveur, chez un marchand, pour dire, Estre chargé du soin d'escrire dans le livre, dans le registre, les choses qui doivent y estre escrites.
On dit aussi, Tenir registre de quelque chose, pour dire, Escrire quelque chose dans le livre, dans le registre. Et on dit fig. qu'Un homme tient registre de tout, pour dire, qu'Il remarque tout exactement, & qu'il s'en souvient.
On dit pareillement, Tenir compte d'une somme à quelqu'un, pour dire, Luy passer cette somme en compte. Et fig. que L'on tiendra compte de quelque chose à quelqu'un, pour dire, qu'On cherchera les occasions de reconnoistre l'obligation qu'on luy en a. Et fig. encore, Ne tenir compte de quelqu'un, de quelque chose, pour dire, N'en faire pas de cas, ne s'en pas soucier.
On dit fig. Tenir teste à quelqu'un, pour dire, Luy resister, ne luy point ceder. Si vous voulez agiter cette question-là avec luy, vous trouverez un homme qui vous tiendra teste. vous n'avez qu'à luy proposer de jouer, il vous tiendra teste. c'est un homme hardi & insolent, dez qu'il voit qu'on le craint, mais il s'adoucit dez qu'on luy tient teste.
On dit aussi fig. Tenir pied à boule, pour dire, Estre extremement sujet & assidu auprés de quelqu'un, s'attacher sans discontinuation à quelque estude, à quelque travail, à la fonction de quelque employ. C'est un homme qui veut que l'on tienne pied à boule auprés de luy. il est commis dans un tel bureau. & il tient pied à boule depuis le matin jusqu'au soir.
On dit, Tenir l'oeil, tenir la main à quelque chose, pour dire, Prendre garde à quelque chose, avoir soin que quelque chose se fasse comme il faut. Ne vous mettez pas en peine, je tiendray l'oeil à cela. je vous responds que la chose se fera, je me charge d'y tenir la main.
On dit, Tenir jeu à quelqu'un, pour dire, Continuer à joüer contre luy autant qu'il veut. Et dans les jeux de renvi, Tenir, Se dit, pour dire, Y aller de tout l'argent dont un autre y va. Vous y allez de cent pistoles, je les tiens. je tiens tout; Et absolument, Je tiens.
II.
Tenir. v. n. Estre attaché. On ne sçauroit arracher ce cloud, il tient trop. cela ne tient ny à fer ny à cloud. cela tient à chaux & à sable. tenir à chaux & à ciment. tout cela tient bien ensemble. sa chemise luy tient au dos. on trouva que la pierre tenoit à la vessie.
On dit prov. d'Une chose qui est extrémement attachée à une autre, qu'Elle tient comme poix, qu'elle tient comme teigne. Et on dit fig. qu'Une affaire tient comme teigne, pour dire, qu'Il n'y a plus de moyen de la rompre.
On dit aussi fig. d'Un malade qui est sur le point de mourir, que Sa vie ne tient qu'à un filet. Et on dit, d'Un homme de robe qui n'a nul attachement à sa profession, ou qui est tout prest à la quitter à la moindre occasion, que Sa soutane ne tient qu'à un bouton. Et on dit fig. Des choses qu'on ne peut pas avoir, qu'on ne peut pas retirer facilement d'entre les mains de celuy qui les a, qui les possede, qu'Elles tiennent bien. il ne vous sera pas aisé d'avoir cette maison-là, cette terre là de luy, elle tient bien.
On dit, d'Un homme qui est en prison pour dettes, qu'Il tient pour une telle somme. On dit aussi, Des choses qui sont en gage pour tant, qu'Elles tiennent pour tant. ses pierreries tiennent pour mille escus.
On dit fig. que Quelque chose tient au coeur, pour dire, qu'On l'affectionne extremement, qu'on s'y interesse fort. C'est une affaire qui me tient au coeur, vous m'obligerez sensiblement de vous employer pour la faire reüssir. On dit aussi, que Quelque chose tient au coeur, pour dire, qu'On en a du ressentiment. L'injure qu'il a receüe luy tient au coeur. On dit fig. d'Un enfant, d'un jeune homme inquiet, & qui se remuë tousjours, que Ses pieds ne tiennent pas à terre, qu'il ne tient pas à terre.
On dit fig. qu'Un homme tient à un autre, pour dire, qu'Il y est attaché par quelque lien d'interest, d'amitié, de reconnoissance &c. Il tient à cet homme- là par bien des endroits. il tient à ce parti-là par des raisons de famille. c'est un homme qui ne tient à personne. Et on dit fig. d'Un homme detaché des choses du monde, qu'Il ne tient plus à la terre.
Tenir, se dit aussi, Des obstacles, des considerations qui empeschent de faire quelque chose. A quoy tient-il que nous ne partions? à qui tient-il que cela ne se fasse? il ne tient pas à moy. me voila prest à partir, je ne tiens plus à rien. vostre argent ne tient à rien, vous l'aurez quand vous voudrez, je ne sçay à quoy il tient que je ne l'abandonne tout-à-fait. il tint à peu que je ne luy fisse un affront. s'il ne tient qu'à donner dix pistoles. je les donneray. On dit, qu'Il ne tient pas à quelqu'un, qu'une chose ne se fasse, pour dire, que Ce n'est pas luy qui y apporte de l'obstacle, ou pour dire, qu'Il y contribuë autant qu'il peut. Il ne tient pas à moy qu'il n'ait satisfaction, ce n'est pas moy qui en empesche. il ne tiendra pas à moy qu'il ne gagne son procez, j'y contribueray de mes sollicitations.
Tenir pour quelqu'un. Façon de parler dont en se sert, pour dire, Estre dans les interests, dans le parti de quelqu'un, Estre de l'opinion, du sentiment de quelqu'un. Il tient pour le bon parti. il a tousjours tenu pour le Roy dans les temps les plus difficiles. entre les Philosophes les uns tiennent pour Platon, les autres pour Aristote. en matiere d'opinions, il ne faut tenir pour personne. il faut tenir seulement pour la verité. il tient pour la nouvelle philosophie.
Tenir, signifie aussi, Resister. Ce vaisseau ne sçauroit tenir à la mer, tenir contre les vagues. cette place ne peut pas tenir encore huit jours. on ne peut pas tenir contre des forces si superieures. il joüe trop bien, il n'y a pas moyen de tenir contre luy. tenir dans une place contre une armée ennemie. il a tenu trois mois de tranchée ouverte.
On dit fig. qu'On ne peut tenir contre les prieres, contre les raisons de quelqu'un, pour dire, qu'On ne sçauroit resister à ses prieres, à ses raisons.
On dit aussi dans le mesme sens, qu'On ne sçauroit tenir contre les charmes d'une belle personne, qu'un homme ne tient point contre l'interest, contre l'argent, contre les loüanges, pour dire, que L'on vient à bout de luy par là, qu'il ne sçait point se deffendre de ces sortes de choses-là. Et on dit, qu'Un homme ne tient point contre la raillerie, contre la plaisanterie, pour dire, que Dez qu'on le raille, qu'on plaisante de luy, il s'embarrasse, il se decontenance.
On dit, Tenir bon, tenir ferme, pour dire, Resister, se deffendre. Il a tenu bon quinze jours durant dans une place qui ne valoit rien. il tint ferme jusqu'au troisiéme assaut.
Il signifie aussi, Ne se point relascher, ne se point laisser aller aux persuasions d'autruy. Il a envie de vostre charge. tenez bon, tenez ferme, vous en tirerez tout ce que vous voudrez.
Tenir, signifie aussi, Demeurer en un certain estat. Et dans ce sens, on dit, que Des cheveux ne tiennent point frisez. On dit en termes de Musique, que Des Instruments ne tiennent pas d'accord. On dit encore dans un sens à peu prés pareil, que Le temps ne tiendra pas. On dit aussi, que Le vent empesche la gelée de tenir sur les arbres, pour dire, qu'Il empesche que la gelée ne demeure, ne s'arreste sur les arbres. On dit aussi, en termes de Chasse, que Les perdrix ne tiennent pas, pour dire, qu'Elles n'attendent pas, & qu'elles partent de loin. Et en termes de guerre, on dit, que Les ennemis ne tiendront pas, pour dire, qu'ils n'attendront pas qu'on aille à eux, & qu'ils se retireront.
Tenir, signifie aussi, Estre compris dans un certain espace, dans une certaine mesure. Il tient tant de pintes dans un muid. il tiendroit tant de milliers de gerbes dans cette grange. tous vos meubles ne peuvent pas tenir dans cette chambre. tout le monde ne peut pas tenir icy.
On dit prov. & bass. d'Une chose dont on veut assurer qu'on n'a point du tout, que L'on n'en a non plus qu'il en pourroit tenir dans l'oeil.
Tenir, se dit aussi, Du temps pendant lequel certaines assemblées publiques, certaines fonctions publiques se font. Pendant que le Concile tenoit. le Parlement commence à tenir à la saint Martin. l'assemblée du Clergé tient de cinq ans en cinq ans. tant que l'assemblée du Clergé tiendra. les Grands Jours tenoient alors en Auvergne. la foire de saint Germain tient depuis le troisiéme Febvrier jusques vers la Semaine sainte. le marché tient tous les Mercredis & les Samedis.
Outre les façons de parler qui ont esté marquées cy-dessus, dans lesquelles le Verbe Tenir, s'employe avec les pronoms personnels; il y en a encore plusieurs autres, dans lesquelles il a force, tantost de v. a. & tantost de v. n. p. selon qu'on le verra par les exemples suivants.
Tenir, se tenir. S'arrester, s'attacher à quelque chose pour s'empescher de tomber. Il se tint à une branche. il se tint aux crins du cheval.
On dit fig. & prov. Se tenir au gros de l'arbre, pour dire, Demeurer fermement attaché aux interests, au parti de celuy qui a le pouvoir legitime. Je m'en rapporte à ce que l'Eglise en a decidé, je me tiens au gros de l'arbre dans les broüilleries de la Cour, il n'a point quitté le service du Roy, il s'est tousjours tenu au gros de l'arbre.
On dit, Se tenir bien à cheval, pour dire, Y estre
ferme, Et, S'y tenir mal, pour dire, N'y estre pas ferme, y estre de mauvaise grace.
On dit fig. Se tenir à quelque chose, pour dire, S'y arrester, s'y fixer de telle sorte, qu'on ne veuille rien de plus. Je me tiens à ce qu'a dit Nostre Seigneur. je me tiens à la decision de l'Eglise. je m'en tiens-là, & n'en veux pas sçavoir davantage. il s'en tient à sa donation, à son legs. On dit en certains jeux de cartes Je m'y tiens, pour dire, Je suis content des cartes que j'ay, je n'en demande pas davantage.
On dit, Se tenir à son mot, pour dire, S'arrester, se fixer à ce qu'on a dit: Et cela se dit ordinairement du Marchand, lorsqu'il demeure ferme à ne vouloir rien rabattre du prix qu'il a dit qu'il vouloit vendre sa marchandise. C'est un Marchand qui n'a qu'un mot, dez qu'il vous a dit le prix, il se tient à son mot. On dit, Entre gens qui vendent & achettent, & entre personnes qui traitent ensemble, Se tenir à peu, se tenir à peu de chose, pour dire, S'arrester, se fixer tellement aux propositions, aux offres qu'on a faites, que quoy qu'il s'agisse de peu de chose de plus ou de moins, on ne veuille de part ny d'autre, ny se relascher, ny passer outre. Vous vous tenez à trop peu de chose. il ne faut pas se tenir à si peu de chose. ils. se tiennent tous deux à peu de chose. vous vous tenez à une pistolle sur un marché de mille escus. il se tient à une vetille, à une chose de rien, dans une affaire qui peut faire sa fortune.
Se tenir, signifie aussi, Estre, demeurer dans un certain lieu. Tenez-vous-là & n'en partez pas. tenez- vous auprés de moy. se tenir deux heures à une porte. il se tient au vent & au soleil. il se tient toutes les apresdinées chez luy. il se tient tous les matins dans sa chambre. On dit prov. & comme par colere, d'Un homme, qui ne veut pas quitter le lieu, la situation, l'estat où il est, S'il est bien qu'il s'y tienne. On dit aussi prov. Quand on est bien il s'y faut tenir, pour dire, qu'Il ne faut pas changer legerement pour peu qu'on se trouve bien dans son estat. Et, Quand on est bien on ne s'y peut tenir, pour dire, que La seule envie du changement fait qu'on s'ennuye de tout.
Se tenir, signifie aussi, Loger. Il se tient au faux- bourg saint Germain. il se tient au quartier de saint Honoré. il se tient en une telle maison.
Se tenir, Se dit aussi en parlant d'assemblées publiques ou particulieres. Il se tint une assemblée de notables. il se tint un conseil entre eux. le Conseil ne se tient que trois fois la semaine.

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tenir — [ t(ə)nir ] v. <conjug. : 22> • Xe; lat. pop. °tenire, class. tenere I ♦ V. tr. 1 ♦ Avoir (un objet) avec soi en le serrant afin qu il ne tombe pas, ne s échappe pas. Tenir son chapeau à la main. « Il tenait un luth d une main, De l autre… …   Encyclopédie Universelle

  • TENIR —     Tenir, v. act. et quelquefois n. La signification naturelle et primordiale de tenir est d avoir quelque chose entre ses mains; tenir un livre, une épée, les rênes des chevaux, le timon, le gouvernail d un vaisseau; tenir un enfant par les… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • tenir — à fable, Pro fabula ac nugis habere. Herberay au prologue de Josephe, Dont plusieurs Romans parlent et escrivent si loing de la verité, que toute personne de bon esprit le doit tenir plus à fable qu autrement. Tenir, Tenere. Tenir à perdu, c est… …   Thresor de la langue françoyse

  • teñir — Se conjuga como: reñir Infinitivo: Gerundio: Participio: teñir tiñendo teñido     Indicativo   presente imperfecto pretérito futuro condicional yo tú él, ella, Ud. nosotros vosotros ellos, ellas, Uds. tiño tiñes tiñe teñimos teñís tiñen teñía… …   Wordreference Spanish Conjugations Dictionary

  • teñir — Aplicar pigmentos a una sustancia o tejido para estudiarla al microscopio. Diccionario Mosby Medicina, Enfermería y Ciencias de la Salud, Ediciones Hancourt, S.A. 1999 …   Diccionario médico

  • teñir — verbo transitivo 1. Dar (una persona) a [una cosa] un color distinto del que tenía mediante una sustancia: María ha teñido de azul la chaqueta. cabello* teñido. 2. Dar …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • teñir — (Del lat. tingĕre). 1. tr. Dar cierto color a una cosa, encima del que tenía. U. t. c. prnl.) 2. Dar a algo un carácter o apariencia que no es el suyo propio, o que lo altera. 3. Pint. Rebajar o apagar un color con otros más oscuros. ¶ MORF.… …   Diccionario de la lengua española

  • tenir — (te nir), je tiens, tu tiens, il tient, nous tenons, vous tenez, ils tiennent ; je tenais ; je tins, nous tînmes ; je tiendrai ; je tiendrais ; tiens, qu il tienne, tenons ; que je tienne, que nous tenions, que vous teniez, qu ils tiennent ; que… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TENIR — v. a. ( Je tiens, tu tiens, il tient ; nous tenons, vous tenez, ils tiennent. Je tenais. Je tins. J ai tenu. Je tiendrai. Je tiendrais. Tiens, tenez. Que je tienne. Que je tinsse. Tenant. Tenu. ) Avoir à la main, avoir entre les mains. Tenir un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TENIR — v. tr. Avoir à la main, avoir dans les mains, entre les bras, de manière à ne pas laisser aller. Tenir un livre. Tenir une épée. Tenez bien cela, tenez le ferme, tenez le serré. Tenir quelqu’un par le bras, par le corps. Tenir les rênes des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.